La propreté chez le chien

Donner des repas à heures fixes vous permettra de mieux gérer le moment des besoins, soit 2 à 3 repas/jour pour un chiot ainsi que 1 à 2 repas/jour pour un adulte.

La plupart des chiens (en particulier les chiots) auront envie d'un petit besoin au réveil d'une sieste ou à la fin d'une période de jeu. Soyez à l'affût des signes, comme sentir par terre, tourner en rond ou encore pleurnicher.

L'utilisation de la cage lors des départs et pour la nuit l'incitera à se retenir afin de ne pas souiller l'endroit ou il dort. Il est, donc important d'éviter de faire un «coin besoins» à l'intérieur de la cage et de remplir cette dernière au maximum avec des couvertures, coussins, os, jouets, etc. *** Par contre, si vous désirez habituer le chiot sur un «piqué» à l'intérieur, vous pouvez alors prendre une cage plus grande et lui faire son coin pour les besoins à l'intérieur même de la cage.*** Si l'on désire éduquer le chiot à la propreté à l'extérieur, évitez de prendre une cage excessivement grande, elle doit être un petit refuge sécurisant et réconfortant pour le chiot et absolument pas une punition. Rappelez-vous que plus ils ont de l'espace, plus les risques de dégâts seront grands, tout comme la panique d'avoir un trop grand environnement à gérer. La cage doit offrir seulement l'espace nécessaire pour se coucher et s'étirer à son aise et pour qu'il puisse se tenir debout sans toucher au plafond. De plus, évitez de mettre des bols à l'intérieur de la cage.

Il est très important de choisir et de travailler une seule méthode, c'est-à-dire soit un «piqué» à l'intérieur ou des besoins strictement à l'extérieur. Débuter l'apprentissage à l'intérieur et transférer, par la suite, à l'extérieur sera extrêmement difficile à comprendre pour le chiot et la propreté peut, ne jamais être optimale.

Ne punissez JAMAIS la malpropreté et ce, peut importe le type de correction. La propreté sera alors tardive et le chien subira les conséquences d'un très grand stress. Il peut, par la suite, développer des comportements de coprophagie (manger ses excréments) ou se cacher pour faire ses besoins, sans compter la peur qui peut ensuite le relier à son maître.

Si le chien s'échappe ailleurs que l'endroit désiré, ne dites rien et placez le
chien dehors ou sur son «piqué». Évitez, si possible, de ramassez devant lui et nettoyez avec une solution mi eau/mi-vinaigre pour enlever totalement l'odeur. Les produits commerciaux gardent une certaine odeur pour le chien et ce dernier aura tendance à retourner au même endroit pour ses besoins. Par contre, vous pouvez placer les selles sur le «piqué» ou à l'endroit désiré à l'extérieur, afin d'inciter le chien à aller à cet endroit à l'avenir.

Sortir le chien souvent à l'extérieur ou l'apporter fréquemment sur son «piqué» évitera des dégâts un peu partout dans la maison lors de notre présence. Par contre, gardez en mémoire qu'il est plus facile et plus rapide pour le chien de comprendre la différence intérieure/extérieure que «piqué»/plancher. Tant et aussi longtemps que la propreté n'est pas optimale, il est très important d'accompagner le chien dehors (en laisse) ou sur le «piqué» et de récompenser aussitôt qu'il s'exécute. C'est le moment d'être le plus heureux possible, au risque d'avoir l'air fou, et de sortir des gâteries «spéciales» comme des petits bouts de saucisses hot-dog par exemple qui est très gagnant! Restez avec l'animal assez longtemps pour s'assurer qu'il a bel et bien eu le temps de faire tous ses besoins. Aussi, accompagner le chien, en laisse, à l'extérieur peut favoriser une éducation à toujours faire ses besoins au même endroit du terrain, c'est-à-dire celui de votre choix!

Saviez-vous que l'on peut généralement calculer la capacité (en heure) d'un chiot à se retenir en prenant son âge (en mois) et en lui additionnant le chiffre 1.

Par exemple: 3 mois+1= 4 heures
Mais rappelez-vous qu'un réveil, une période de jeu et un repas vont stimuler plus rapidement le système digestif. D'ailleurs, il est intéressant de noter que la capacité d'un chiot à se retenir la nuit est beaucoup plus élevée, car le système digestif fonctionne au ralenti.

Aussi, n'oubliez pas de ramasser les selles le plus tôt possible afin d'éviter des comportements de coprophagie (manger ses selles) ou tout simplement pour éviter des odeurs désagréables à tout le quartier!!!

Comme tout bon gardien de chien, n'oubliez pas de ramasser les selles de votre animal qu'elles soient sur votre terrain ou sur la place publique. Le civisme.. C'est aussi pour votre animal de compagnie

Saviez-vous qu'il existe des clochettes, que l'on peut accrocher à une poignée de porte, afin que notre chien puisse nous faire entendre et comprendre qu'il veut sortir à l'extérieur. Il est aussi très facile d'apprendre au chien à faire sonner les clochettes avec son museau ou sa patte et d'ensuite, conditionner ce geste à celui d'ouvrir la porte.

Donner une nourriture de bonne qualité réduira de beaucoup la quantité de selles émises dans la journée et rendra celles-ci beaucoup plus dures. En plus de favoriser un beau pelage, une meilleure croissance chez le chiot et une bonne santé générale, ces nourritures diminuent la perte de poils et les risques d'obésité, tout comme les problèmes majeurs qui peuvent survenir suite à une trop grande prise de poids. Contrairement à beaucoup de nourritures d'épiceries ou de magasins à grande surface, les nourritures hautes gamme ne nécessitent pas de très grandes portions pour que l'animal rencontre tous ses besoins nutritifs. Le rapport qualité/prix est, donc optimisé. De plus, les nourritures de bonne qualité diminuent les risques de coprophagie. *** Si la coprophagie persiste, on peut aussi utiliser du jus d'ananas dans l'eau ou encore des biscuits au charbon (vendus en clinique vétérinaire), afin de rendre le goût des selles émises très désagréable.

Saviez-vous qu'il est normal pour un chien de vouloir «goûter» aux selles d'un chat. En effet, même si cela peut avoir l'air très dégoûtant à nos yeux, les selles des chats sont souvent très appétissantes pour le chien. La solution la plus efficace est alors, de ramasser les selles le plus tôt possible, mais aussi de gérer l'environnement, c'est-à-dire empêcher au chien d'avoir accès au bac à litière. Placer ce dernier en hauteur, derrière une porte ou encore face au mur et favoriser un bac avec un dôme, réglera bien souvent le problème. Par contre, assurez-vous que le chat continue bel et bien d'uriner et de déféquer dans sa litière, malgré les changements apportés.

Attention de ne pas confondre un problème de santé avec de la malpropreté. Un adulte qui fait des besoins constamment et qui ne semble pas s'en rendre compte lorsqu'il en fait (par exemple au beau milieu d'une sieste) ou qui développe du jour au lendemain un problème de propreté cachera bien souvent un ennui de santé. De plus, il est normal qu'un chien ayant de la diarrhée ne puisse pas se retenir. Il est, donc important de s'assurer que les selles et les urines soient normales (couleur, apparence, sans présence de sang, etc...) Un chien qui fait plusieurs urines et ce, en petites quantités et à plusieurs endroits différents, présente souvent des problèmes urinaires. On remarque aussi parfois, des efforts pour uriner et des signes de douleur. En cas de doute, n'hésitez pas à consulter un vétérinaire le plus tôt possible.

Les «pipis d'émotions» sont aussi à ne pas confondre avec de la malpropreté. Dans tous les cas, le chien n'est pas conscient qu'il urine, car l'émotion prend alors le dessus sur le contrôle des sphincters. Cette réaction, causée par l'excitation ou la peur, sera souvent vue chez les chiots, ou encore les adultes craintifs ou très excités. Les «pipis d'émotions» surviennent, la plupart du temps, lorsque le chien est approché trop rapidement ou brusquement lors d'un premier contact, que ce soit avec la famille ou des visiteurs. L'ignorance totale d'un chien qui fait des «pipis d'émotions» demeure la solution la plus efficace. Une fois l'excitation terminée, une approche calme et en douceur permettra d'avoir un contact avec l'animal sans être inondé!! Une couche peut aussi être utilisée (pour chienne en chaleur ou pour humain) pour les premiers temps, surtout si l'urine suscite beaucoup de réactions chez les maîtres ou les visiteurs.

Aussi, il est important de noter que le marquage territorial n'a absolument rien à voir avec la malpropreté. Il survient, dans la majorité des cas, chez des mâles non stérilisés, car cette action est motivée par une forte présence de testostérone et incite le chien à laisser sa marque par de petites quantités d'urine un peu partout, autant à l'intérieur qu'à l'extérieur. Ce phénomène est souvent très facile à identifier puisque la plupart des chiens vont lever la patte lorsqu'il marque leur territoire. Le marquage territorial débute souvent lorsque le chiot atteint sa maturité sexuelle, c'est-à-dire vers l'âge de 6 mois. La CASTRATION est la solution à ce problème désagréable. Elle ne change en rien le tempérament du chien, mais elle diminue, en plus du marquage et la forte odeur de l'urine, les risques de fugues, l'agressivité hormonale, la surpopulation animale ainsi que les problèmes de prostate et les cancers des testicules qui surviennent souvent en vieillissant. Une castration tardive peut avoir moins d'effet, mais elle ne peut que donner un coup de main! L'âge parfait pour la castration se situe entre 4 à 6 mois, mais on voit généralement d'excellents résultats chez les chiens âgés de moins de 2 ans. Par contre, la testostérone peut demeurer dans le corps de l'animal environ de 6 à 8 semaines. Il faut, donc s'attendre à une diminution graduelle des problèmes de comportement et non à un arrêt systématique.

La malpropreté reliée strictement aux départs des maîtres n'est pas du tout reliée à un déficit lors de l'apprentissage à la propreté. Le stress causé par l'absence des propriétaires peut faire que le chien s'échappe sans même s'en rendre compte. Ce phénomène se nomme «anxiété de séparation» et peut aussi être accompagné de destruction et de vocalisations excessives. Dans ce cas, il est important de consulter un intervenant en comportement aussitôt que le problème survient pour obtenir des résultats rapides et efficaces. (Voir aussi feuille de Gestion de l'anxiété)

Bref, les mots d'ordre pour l'éducation à la propreté chez le chien sont PATIENCE, CONSTANCE et ENCOURAGEMENT!

BON SUCCÈS!!!!

Haut de page